Français

*********************************************************************

21 Avril 2010

La vidéo Vake 2010 réalisée par Ivan

[VIMEO http://vimeo.com/11102831]

*********************************************************************

18 Avril 2010

Résultat final : Evergreen arrive en 5ème position après 175 km de course!

Organisation au TOP : sur la ligne d’arrivée, une grande tente a été montée spécialement pour les compétiteurs de la VAKE, avec un poêle à bois, un BBQ, de la soupe chaude bien goûteuse, et de la bière à gogo!🙂

Honnêtement, que demander de plus ? A si peut être un petit sauna, ou un bain Norvégien…. Mais oui, rien que çà!

Il suffisait de demander…

Après l’arrivée de toutes les équipes, nous nous retrouvons à Vadso pour un repas local (Viande de renne en sauce et pommes de terres) organisé par le staff de la VAKE dans une vieille ferme Lapone. 3 saunas sont déjà chauds, ainsi que 2 bains norvégiens en extérieur… agrémentés de cannettes de bière locale à foison…

Les résultats définitifs sont donnés : nous arrivons 5èmes au final, sur les 14 équipes ayant fini la course sur 3 jours. Mais quelque soit le résultat, nous sommes tout simplement heureux d’être ici et d’avoir participé à cette expérience unique. Sans parler d’avoir réussi à arriver au bout!

Nous sommes conscients que, mis à part la tempête de neige, nous avons été très bien traité par la météo, avec de très belles conditions, visibilité et températures douces. Cela aurait été une tout autre histoire de parcourir les 175km de cette course dans le brouillard et par -20 degrés…

Tous les compétiteurs et organisateurs se retrouvent donc dans les bains Norvégien pour une bonne fête jusqu’au bout de la nuit, jusqu’à ce que le lever de soleil nous pousse doucement à rejoindre notre lit, car nous devons tous déjà penser à retrouver notre quotidien, et laisser cette parenthèse de la VAKE 2010 derrière nous.

Au final, la VAKE est très probablement, et à ce jour, la plus longue et difficile course de snowkite dans le monde. Mais pour nous, c’est tout simplement la MEILLEURE de toutes ! Une ambiance du tonnerre, un esprit fair-play, une organisation professionnelle et des paysages à vous couper le souffle…

BIG UP à toute l’équipe du Varanger Kite Club et leurs sponsors pour nous avoir offert une des plus belles expériences de Snowkite jamais vécue jusqu’à ce jour!

Et un grand merci à nos sponsors, familles et amis pour nous avoir soutenus dans ce projet, et nous avoir permis de le réaliser. C’est certain, nous ferons de notre mieux pour revenir l’an prochain!

*********************************************************************

17 Avril 2010

Etape 2 : Stjernevann / Vadso

La tempête de neige a duré presque toute la nuit. Cachée derrière le mur de neige, notre tente a été secouée et couverte en partie de neige poudreuse. Mais lorsque nous nous réveillons à 6h30, le ciel est bleu, l’air d’un froid saisissant… mais pas de vent à l’horizon.

Le briefing de 8h confirme que la course d’aujourd’hui aura lieu, vent ou pas. Celui ci est sensé se lever dans la journée… et il vaut mieux pour nous et les 50km a parcourir! Ce sera également la dernière étape de la VAKE 2010, arrivant ce soir à Vadso, car les prévisions pour le lendemains sont mauvaises, ne nous laissant pas de temps pour atteindre la fin de la 3eme étape initialement prévue a Vardo.

A 9h, la corne de brume lance le départ de la course. Le vent est très faible sur le camp, alors quelques compétiteurs choisissent de partir à pied. Nous avons confiance en nos Montana5 12.5m, et surtout peu de motivation pour tirer les luges à pied🙂 Mais il semble que notre choix soit le bon, car dès que nous attaquons la douce ascension vers le 1er plateau, le vent se renforce et nous voila partis sur cette étape en 2eme position!

Mais nous sommes un peu trop grisés par cette place en tête de la course, et nous ne faisons pas attention que notre route emprunte un passage sous le vent d’une bute… et comme le vent n’est pas très fort, les conséquences ne se font pas attendre : en quelques minutes, nous nous retrouvons sans vent, les voiles sur le sol😦 Plus loin, sur la crête, nous voyons nos concurrents qui kitent encore, certes dans un vent faible, mais suffisant pour leur permettre d’avancer et disparaitre sous l’horizon… De notre côté, il n’y a qu’une solution : commencer à marcher.

45 minutes plus tard, nous approchons une altitude plus favorable, et le vent reprend. Nous sommes de retour en course avec nos kites, en ligne directe vers le 1er check point. Celui ci est situé au milieu d’un immense lac gelé où quelques pêcheurs et conducteurs de scooters se sont rassemblés pour nous voir passer. Un stop de 30 min est obligatoire.. et nous apprenons que les 2 premières équipes sont déjà 1h devant nous.

Quelques barres chocolatées et gorgées de boisson vitaminée plus tard, nous sommes dans les starting blocks pour entamer la dernière ligne droite de cette étape : 22 km avec un bon petit vent de travers.

Les conditions sont parfaites : neige froide, 7-8m/s de vent travers, nous nous envolons vers la ligne d’arrivée, traversant d’immenses plateaux, des canyons et des rivières, gagnant peu a peu sur les autres équipes.

Après avoir remonté 3 équipes, nous atteignons les derniers 4 km qui seront les plus excitants: surplombant la zone d’arrivée, nous réalisons qu’un binôme de kiters est en avance sur nous, en contre bas. Nous choisissons rapidement de ne pas prendre la ligne la plus directe descendante, mais plus de rester le long de la crête où le vent semble est meilleur. Et c’est une tactique payante! Nous passons devant eux à pleine vitesse pour rejoindre la ligne d’arrivée le “nez dans le guidon”, en 3ème position de cette journée!

Quelle course…. et quels paysages incroyables nous avons encore traversés, jusqu’à l’arrivée surplombant le fjord de Vadso…

*********************************************************************

16 Avril 2010

Bloques par la tempete de neige…

Au petit matin, tous nos muscles nous rappellent a leur bon souvenir.. mais nous savons pourquoi🙂

Dormir dans la neige n’est pas un probleme du moment qu’on est bien equipe pour cela… et grace a notre sponsor Bergans of Norway, c’est bien le cas. De toute facon, c’est un printemps assez doux, et ces derniers temps les temperatures sont rarement tombees en dessous de -5 la nuit. Tant mieux pour nous!

Le briefing du matin est tombe : la manche d’aujourd’hui doit etre annulee a cause d’une mauvaise meteo attendue dans l’apres midi (neige et vent fort). D’autre part, nous sommes deja dans le brouillard, et les ” equipes manquantes n’ont pas encore ete recuperees au cause d’une trop mauvaise visibilite.

Un traineau a chiens nous rejoins, ce qui nous permet de faire quelques petits tours de manage. L’organisation a egalement prevu un grand tipi avec un petit poele a bois, ce qui nous permet de passer un peu de temps a discuter et nous rechauffer.

Mais la tempete de neige arrive dans l’apres midi comme prevue, juste apres l’arrivee des 2 equipes rappatriees. Nous devons proteger les tentes en montant un mur de neige afin de les proteger du vent. Les Russes eux font encore mieux : ils construisent un superbe Igloo!

Finalement, cette journee passe au camp est de bonne augure pour recharger nos “batteries” grace a quelques heures au fond de nos sacs de couchage… afin de nous preparer a la manche de demain!

*********************************************************************

15 Avril 2010

1ere etape : Berlevåg – Stjernevann

Le bus nous depose a 9h30 au bord de la route a l’ouest de la ville. La neige est tres rare a cet endroit, c’est pourquoi nous devons etre tractes par une chenillette de l’armee 1km plus a l’interieur des terres, ou se trouve la ligne de depart.

15 equipes sur les 18 inscrites partciperont. Car se preparer pour la VAKE et venir jusqu’ici, c’est deja une course en soi meme.

La zone de depart est plutot vaste. Mais de nombreux rochers depassent de la neige. Le vent est assez fort, mais il souffle exactement a l’oppose de la direction que nous devons prendre vers le Sud.

A 10h30 la 1ere etape de la VAKE 2010 est officiellement lancee, et toutes les equipes se lancent a pleine vitesse dans la course, nez sur le GPS pour atteindre le 1er check-point. Mais apres seulement 500m, un kiter Suedois fait une erreur de pilotage et se fracasse tete premiere dans les rochers, ou il perd connaissance quelques instants… Heureusement, il est rapidement evacue par l’organisation et transporte vers l’hopital le plus proche (a 200km de la…) C’est est deja fini pour leur equipe. Nous serons desormais 14 equipes en liste.

Remonter au vent est un sacre boulot, specialement lorsque le vent diminue a vue d’oeil… Apres 30 minutes, il est difficile de garder les kites en l’air, meme notre HQ Montana5 12,5m. Heureusement, apres quelques kilometres, il reprend de la puissance et nous permet de repartir. La vue sur la mer de Barents est incroyable, et le plateau si vaste qu’on en oublierait presque le travail enorme que demande le kite pour remonter au vent.

Petit a petit, les equipes se dispersent sur le plateau de Varanger, en fonction de leurs tailles de kites, du poids de leurs luges, de leur finesse de pilotage, etc..etc.. Nous finissons par ne plus voir personnes, ce qui nous fait nous sentir tout petits… mais donne egalement un cote plus excitant a la course. Traverser des canyons enormes, zigzaguer entre les rochers, a la recherche du meilleur vent et de la meilleure ligne.

A 18h, nous sommes encore a 10km de la ligne d’arrivee de cette 1ere etape. Mais le vent meurt completement, alors nous decidons de nous diriger vers l’unique route du plateau pour etre recuperes par l’organisation et rappatries au camp (comme nous le demande le reglement de la couse) Il nous faut parcourir 4km, soit une heure plus tard nous retrouvons les 1ers competiteurs.

Sur place, nous apprenons que seulement 4 equipes ont reussi a finir l’etape avant 18h. Nous commencons alors a installer notre campement pour passer la nuit sur la neige. A la tombee du jour, 12 equipes sont la, mais 2 manquent encore a l’appel. Elles devront rester dans les montagnes pour ce soir. C’est entre autre pour cette raison que chacun de nous doit transporter l’essentiel pour etre en mesure de vivre en totale autonomie sur les 3-4 jours de course.

Nous sommes extenues apres 8h de kite contre le vent… Et d’apres notre GPS Log, nous comprenons pourquoi : pour parcourir les 40km (a vol d’oiseau) de cette premiere etape, il nous aura fallu en fait couvrir plus de 100km de distance…..

Finalement, il semble que la VAKE soit bien la course de snowkite la plus difficile au monde…

*********************************************************************

14 Avril 2010

Rencontre des equipes et transfert vers Berlevåg

Reveilles par le 1er avion atterrissant en ce mercredi matin, nous sommes prets a nous rendre a Vadso afin de rencontrer les organisateurs de la course. Toutes les equipes se retrouvent devant l’hotel de la ville : facile a trouver, il y a du matos plein la rue avec luges, skis, kites, sacs, etc….

Nous rencontrons d’abord l’equipe Suedoise/Slovene. Puis les gars de Republique Tcheque qui ont parcouru les 3000km en van pour faire la course (nous sommes presque ridicules avec nos 1600km). Ils ont des luges “maison” moulees dans du plastique fondu. Pas tres propre niveau finitions, mais visiblement efficace. Une autre equipe Suedoise arrive avec une luge traditionnelle en bois… superbe! Les Russes de leur cote on egalement une luge maison… qui parait extremement lourde. Bref, c’est assez interessant de voir comment chacun s’est prepare a sa faon pour la course…

Le transfert en bus est organise vers le village de Tana, ou nous rencontrons tous les organisateurs lors du 1er breifing. Puis, nous repartons pour 2 heures de route qui nous menent jusqu’a Berlevåg, un village de pecheurs au bout de l’Europe, a l’extremite nord du plateau de Varanger.

Nous entrons rapidement entre les montagnes avant de monter sur le plateau, qui est constitue d’une etendue blanche a perte de vue. C’est la que nous allons kiter! C’est immense! Quelques petites maisons sont eparpillees de ci de la, et sont utilisees par les eleveurs de rennes (exclusivement Lapon). On trouve plus de 3500 betes sur le plateau.

A l’approche de Berlevåg, le blanc passe au gris-bleu de la mer de Barents, ou se jettent d’aggressives falaises. A partir de la, la prochaine terre se trouve 1200km plus au nord, au Groenland.

Berlevåg est un petit village de pecheurs, mais situe dans un des coins les plus rudes du monde. Froid, vente, mais extremement riche en poissons et autres richesses de la mer. Des baleines viennent souvent jouer pres de la cote, mais nous n’aurons pas la chance d’en apercevoir aujourd’hui.

Nous allons plutot preparer notre equipement et installer nos sacs de couchage sur le sol de la salle communale ou nous passerons la nuit. Le reveil est prevu pour 6h30, mais la plupart des equipes travaillent encore tard dans la nuit…

*********************************************************************

13 Avril 2010

1600km… 3 pays… 2 jours de route… quel voyage !

Nous quittons Långå lundi matin, apres avoir recupere la Montana 12,5m pour Ivan a la station service. Derniere minute! Nous sortons d’Härjedalen vers le nord, en direction de Luleå et la Finlande. Il n’y a aucune autoroute, mais les voies a travers la foret sont toute droite et d’assez bonne qualite. C’est une si bonne sensation de conduire dans cette nature abondante, passer de petits villages de temps en temps, et ne rencontrer qu’une voiture par 1/4 d’heure… Pas tellement d’ames vivent encore pas ici.

Nous installons notre tente sur une route forestiere pour eviter de camper dans la neige. Ivan allume un feu afin de griller quelques saucisses, et en tant que 2 latins, nos avons achete un peu de vin rouge (4 litres…) et du fromage. Il ne fait pas tres froid, autour de 5 degres, et apres un petit moment, nous realisons qu’une legere aurore boreale se dessine a l’horizon… une nouvelle!! En 2 jours!? Elle n’est finalement pas tres visible, alors nous rejoignons nos sacs de couchage.

A l’approche de la Finlande, nosu suivons la cote de la mer Baltique, entierement gelee a perte de vue… Le soleil brille. Quel spectacle!

A midi, nous passons le cercle polaire, juste apres la ville de Rovaniemi. La ville du Pere Noël!! Un truc touristique… mais qui marche super bien! Ils ont ete suffisament intelligent pour faire venir ainsi des milliers de touristes du monde entier. Bien joue!

Jusqu’a present, la Finlande ne paraissait pas tres sauvage, avec des maisons tout au long de la route. Mais au dessus du cercle polaire, les habitations sont de plus en plus parsemees, laissant place a d’immenses etendues boisees et de lacs geles. Nous sommes captives par cette nature sauvage, croisant quelques rennes de temps a autre.. au point d’oublier de remplir le reservoir d’essence de la voiture jusqu’a ce que l’alarme se mette en marche, nous annoncant 50km d’autonomie… Le probleme est que les panneaux indiquent le prochain village dans 80km, et il n’y a absolument RIEN dans cette region… mis a part des colines et des arbres a perte de vue…

Hum… nous pouvons passer la nuit n’importe ou, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’arriver en retard pour la course! Heureusement, en conduisant le “pied leger”, nous arrivons a la prochaine station service avec 1/2 litre de carburant… Ouf!

En traversant le pont pour passer en Norvege, la vegetation commence a changer doucement, montrant peu a peu l’influence de l’ocean. Nous suivons une riviere, partiellement gelee, qui transporte avec elle de gros blocs de glace, dans la chaude lumiere de fin de journee… magnifique!

Vers 20h nous arrivons a Vadsø, ou nous attendent les organisateurs des demain matin. Le vent  du nord souffle assez fort, nous glacant jusqu’aux os. Pourtant il ne fait que 0 degres, mais l’humidite de l’air rend le froid moins supportable.

Nous nous installons a la sortie du village, pour camper. CE sera cette fois sur la neige, car le sol rocheux n’accepte pas nos piquets… Mais apres 20 minutes de mise en place, un gros bruit venant dans notre direction nous fait lever la tete… C’est un avion, volant assez bas… et en approche pour atterrir sur la piste a quelques centaines de metres de nous !🙂

Tant pis, il fait trop froid pour deplacer le campement, alors nous resterons ici. De toute facon il ne doit pas y avoir tant d’avions dans ce coin du monde…

*********************************************************************

11 Avril 2010

Du vent faible, des montagnes plus joueuses, et une Aurore Boreale…

Le jour suivant, le vent est tombe. Mais il en reste suffisamment pour remplir nos kites!🙂 Alors Ivan propose d’aller decouvrir un autre spot pres de Långå. Pas aussi vaste qu’hier, mais avec des montagnes plus dessinees et plus joueuses.

Nous garons la voiture pres d’une ferme ou des chevaux Islandais s’ebatent en liberte. Des animaux superbes et adaptes aux temperatures tres basses! Apres 10min de marche, nous atteignons un plateau ou le vent souffle faiblement. Le terrain est tres interessant, avec des collines, des bosses, et de petits canyons. Mais c’est une fois les cretes atteintes que la vue s’ouvre sur les forets de la region d’Härjedalen. Si sauvage!

Apres 3-4h de kite, nous redescendons dans le soleil couchant. Il est temps de rentrer a Långå ou Carolina, la femme d’Ivan, et les enfants attendent pour le repas. Nous devons egalement preparer quelques bricoles pour le voyage.

Apres diner, nous allons  faire un sauna. Traditionnel, dans une petite cabane en bois posee dans le jardin, et chauffee au bois… c’est tellement agreable d’y passer un moment de relaxation, en sirotant une biere, tout en discutant de la vie…

Il est pres de minuit lorsque nous quittons le sauna pour rejoindre le lit. Mais en marchant vers la maison, Ivan s’esclame : regarde derriere toi, une aurore boreale !

Et effectivement… derriere la colline, vers le North, le ciel est rempli d’une forte lueur verte, avec des sortes de lasers dechirant l’espace, tout en changeant d’intensite… WOAAWW!! Je n’avais jamais vu ca qu’a la TV, mais en realite, c’est tout simplement une experience hallucinante.

Et bien, esperons que c’est de bonne augure pour la competition!

*********************************************************************

10 Avril 2010

Entrainement dans 40 noeuds a Härjedalen…

Enfin… l’equipe Evergreen se rencontrent. Sebastien est arrive de France jeudi soir, apres avoir parcouru les 500 km depuis l’aeroport de Stockholm jusqu’au petit village de Långå, ou vit Ivan.

Le lendemain matin, un fort vent balaye deja la vallee alors nous decidons de partir essayer tout notre equipement (luges, saca etanches, kites, etc…) dans de VRAIES conditions🙂 En fait, nous nous retrouvons dans des conditions un peut plus “tendues” que prevues, avec des claques a 40 noeuds, sur de la neige bien glace. Nous decidons de ne pas partir aussi loin que prevu pour ne pas tenter le diable en cas de renforcement du vent ou l’arrivee du mauvais temps…

Mais les images parlent mieux que des mots… alors voici une courte video de notre journee sur les plateaux du Härjadalen…. VASTE !!

*********************************************************************

29 Mars 2010

Les conditions se présentent bien…

Bjørn et le Staff de la VAKE 2010 viennent tout juste de nous envoyer 2 photos prises dans la zone d’arrivée supposée du Jour#1. Plutôt joli et sauvage à souhait, hmm ?!🙂

*********************************************************************

29 Mars 2010

Tracé GPS de la course

Nous utiliserons tout au long de la course un émetteur satellite (SPOT) qui vous permettra de suivre en ligne notre parcours en direct (toutes les 10 min). Pour cela, allez visiter la page “Spot Us” et cliquez sur le lien ! Voici la carte du parcours prévu (en vert)

*********************************************************************

26 Février 2010

Bienvenu sur notre blog !

Nous, l’équipe de Snowkite EverGreen, souhaitons vous faire partager notre expérience lors de la course VAKE 2010 du 15 au 18 Avril, au delà du cercle polaire, dans le grand nord Norvégien.

Mais qu’est ce que la VAKE 2010 ? Et bien selon ses organisateurs, tout simplement “La plus longue et difficile course de Snowkite au monde”. Entre 200 et 300 km à parcourir entre neige et glace, sur la plateau de Varanger. 18 équipes de 2 kiters participent à cette course, nécessitant d’évoluer en toute autonomie pendant 3-4 jours, tirant tout le matériel dans des luges pour kiter, dormir et manger dans la neige. Plusieurs point GPS seront à passer pour valider le parcours, avant d’atteindre la ligne d’arrivée en bord de mer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: